Les avantages concurrentiels

" Bâtir plus
vite, mieux et moins cher en toute sécurité. "

SMOME dispose de 5 avantages concurrentiels déterminants

Business Model

Cash Machine

Le circuit court approvisionnement/livraison génère une trésorerie active. La maîtrise des coûts de fabrication et le prix de mise sur le marché permettent de générer un important cash-flow (>25%). 33% des bénéfices des centres de fabrication versés en dividendes tous les ans.

 

Potentiel de développement

Le choix de créer de petits centres de fabrication locaux adaptés à la demande du marché conduit à la création de deux centres par région minimum, soit 20 à 30 unités en France. L’exportation pourra constituer un marché important grâce à la détention du brevet européen.

A moyen et long terme, le développement du groupe peut générer un chiffre d’affaires supérieur à 100 000 000 € et un résultat supérieur à 25 000 000 €.

 

Plus-value

Une sortie de l’actionnaire peut être envisagée à moyen terme, sous 5 à 7 ans. A cette échéance, le groupe sera constitué de 4 à 5 centres de fabrication, soit un chiffre d’affaires compris entre 30 et 40 millions, pour un résultat net de 6 à 8 millions. Le capital investi étant de 2 millions, le retour sur investissement pourrait atteindre 5 à 7 fois le capital investi.

Conception Technique

Innovations majeures

SMOME compte les innovations suivantes : étanchéité à l’air réalisée sur le mur extérieur, lame d’air sur l’ensemble du pourtour du bâtiment, bâti réalisé avec deux parois distinctes, montage par connecteurs, structure interne comprenant l’ensemble du second œuvre, traitement de l’air pièce par pièce.

 

Rupture technologique

Le principe constructif permet de construire tous types de bâtiments BBC, passifs, à énergie positive. Les éléments de base sont usinés sur une commande numérique puis assemblés en panneaux spécialisés, lesquels panneaux sont ensuite assemblés, suivant une liberté architecturale adaptable à tous types de bâtiments.

 

Lean Management

Le Lean management, introduit au sein des usines Toyota au cours des années 70, est un système d’organisation visant à améliorer la performance des processus. Pour ce faire, le Lean management exploite les méthodes, techniques et pratiques déjà à disposition, en s’attachant particulièrement au critère de « juste à temps », à la qualité à tous les niveaux des processus et à la réduction des coûts.

D’un point de vue pratique, la démarche repose sur la résolution active des problèmes de production, à savoir :

  • la diminution des stocks,
  • la lutte contre les gaspillages et la réduction des défauts,
  • le juste à temps,
  • la production à flux tirés (Kanban…) et la maîtrise des délais,
  • la flexibilité et la gestion efficace des compétences,
  • la réduction des coûts.
Chaîne numérique

BIM (Building Information Modeling)

Il s’agit d’une méthode de travail désignant l’ensemble des processus et méthodes mises en œuvre pour organiser et structurer les informations relatives à un ouvrage de construction, celui-ci étant projeté sous la forme d’un modèle exploitable (la maquette numérique). L’objectif du BIM est de construire plus vite, moins cher et d’offrir au maître d’ouvrage une modélisation du bâtiment exploitable durant toute la durée de vie de ce dernier.

Modélisation

La base du modèle est une représentation géométrique en 3D du projet. C’est elle qui permet de visualiser et de générer les plans, les coupes, les élévations. Elle permet également de détecter les conflits et les calculs des quantités à mettre en œuvre. L’implémentation des coûts permet de calculer le coût de revient du bâtiment.

Maquette numérique

La maquette numérique est la base de la fabrication du bâtiment. Le progiciel analyse tous les éléments et les transforme en données exploitables par le système de FAO des commandes numériques.  La FAO pourra émettre les OF (ordre de fabrication) et OM (ordre de montage). Le montage comprend l’assemblage des éléments, toutes les opérations d’appareillage, le coulage de l’isolant, l’emballage et l’étiquetage.

Développement durable

Le développement durable est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

Mme Gro Harlem Brundtland, Premier Ministre norvégien.

Economie

Un développement économiquement efficace. Le concept SMOME propose des maisons passives à moins de 144 000 € hors taxes pour 84 m² habitables et un garage. Cette tarification permet à tous les Français d’acquérir une maison passive, synonyme de patrimoine et de respect de l’environnement.

Ecologie

La structure des bâtiments fabriqués par SMOME est 100 % recyclable, conformément à la définition de la norme ISO 14021 : recyclable désigne la « caractéristique d’un produit, d’un emballage ou d’un composant associé qui peut être prélevé sur le flux des déchets par des processus et des programmes disponibles, et qui peuvent être collectés, traités et remis en usage sous la forme de matières premières ou de produits ».

Les bois proviennent de forêts gérées et labellisées PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières). Ils constituent un piège à carbone. Le PU (Polyuréthane) utilisé comme isolant n’est pas à proprement parlé écologique mais il a été retenu car sa fabrication consomme moins d’énergie grise que le béton, les parpaings, l’acier ou les laines minérales. La recherche est sur le point de réaliser du PU à base de végétaux et de dioxyde de carbone (CO²).

Social

Un bâtiment passif offre un mieux vivre en toutes saisons : il ne nécessite pas de chauffage en hiver et permet une climatisation naturelle en été (lors des très grosses chaleurs actuelles et à venir). La maison passive assure ainsi des nuits calmes et fraîches gages de repos et d’une meilleure santé. Les VMC double flux équipées de filtres ultra performants installées dans les menuiseries assurent une qualité de l’air sans égal. Dans les ensembles (lotissements, collectifs), le bruit est neutralisé et les comportements sociaux s’en trouvent apaisés.

Sécurité

Brevet européen

Le concept est protégé par un brevet valable dans les 27 pays européens. Le brevet couvre l’ensemble des innovations, concept de montage, connecteurs, double paroi créant une lame d’air immobile, panneaux manuportables, intégration des réseaux et faculté démontable.

CSTB

Le CSTB (Centre Scientifique Technique du bâtiment) a réalisé une étude de la technologie et a émis un rapport validant l’ensemble des innovations, sous réserve de tests sur les non-traditionnalités au regard de l’état de l’art actuel. Ces tests concernent principalement la résistance mécanique de l’ensemble et ne dépendent donc que du dimensionnement des éléments.

Label Passivhaus

Tous les bâtiments SMOME seront conçus via le logiciel PHPP du PASSIVHAUS INSTITUT. Chaque bâtiment fera l’objet de la certification « Passivhaus ».

%

de rentabilité (Cash flow/CA) des unités de fabrication SMOME grâce aux cycles commerciaux très courts

le facteur de diminution des délais de paiement en livrant rapidement après commande un ouvrage SMOME

€/m²/an

est le coût de la facture énergétique pour le chauffage et la ventilation d’un ouvrage SMOME

La valeur ajoutée du concept SMOME

Engagé pour soutenir l’Accord de Paris :

Une solution réaliste pour la transition énergétique

Des matériaux ligneux pour réduire l’utilisation des énergies fossiles

Des équipements pour produire de l’énergie verte

Une solution technique mixte pour les îlots particuliers / professionnels

Une vision partagée des bâtiments en 2050